vendredi 30 janvier 2009

Art toys & Game Design

Les art toys sont apparus dans les années 90 au Japon et à Hong-Kong. Ce sont des petites figurines (à l'origine), mélange de plusieurs influences (BD, web design, mode, graffiti, street art, art contemporain ...), vendus vierges (donc à customiser) ou déjà colorées. Ce sont des objets de collection artistiques (principe de la série limitée).


Depuis quelques années le Game Design s'en inspire grâce aux pluri-compétences de leurs créateurs, dans la sphère web (et développement) et dans la sphère artistique. Il existe pour ma part 4 grands jeux qui sont très fortement inspirées des art toys.
  • Rolito, character designer des jeux Patapon et Patapon 2 sortis sur PSP (et produits par Sony).

  • Loco Roco est lui aussi un jeu sorti sur PSP. Il eu un vrai succès grâce justement à cet univers graphique très particulier, et à une jouabilité extrêmement simple (4 actions par personnages). L'épisode 2 est sorti récemment, et a été un succès critique (à minima).

  • Rayman Contre Les Lapins Crétins édité par Ubisoft, est aussi un exemple de création en lien avec les art toys . D'ailleurs, les figurines n'ont pas tardé à suivre ( en vente à la FNAC par exemple).
  • Rolando , jeu sur Iphone édité par ngcomo proche graphiquement de Loco Roco. ngcomo est d'ailleurs un éditeur de jeux vidéos très présent sur l'Iphone avec 5 jeux sortis pour l'instant.
Ces 3 exemples sont assez intéressants pour plusieurs points :
  • Un renouveau du Game Design des jeux qui échappe à la notion de réalisme pour trouver un avenir dans cet univers mi-enfantin (jeux), mi-adulte (voir les toys pour comprendre).
  • Des personnalités à mi-chemin entre web, game design, illustration et graphisme permettant un multi-support des visuels (tees, jeux, figurines). Cet effet multi-support permet la démocratisation de la notion d'art toys.
  • Une cible identifiée, geeks trentenaires, joueurs, avec des moyens financiers mais surtout attiré par une démarche "artistique". De même la notion de collection est très importante dans cet univers.
  • Des possibilités de co-productions fortes en terme de produits dérivés (sur la sphère traditionnelle des art toys), en terme de communication (association avec des connus et réputés) et de marketing viral (la cible est très présente sur le web les transformant en early adopters et relais d'information efficaces).
Finalement une stratégie de différentiation forte de la part des éditeurs, vecteur de réputation auprès d'une population consommatrice... une bonne opération !

Le site de référence en France : Art Toyz
Image : Mirko Fichtner

1 commentaire:

  1. La mode étant de faire dans la stratégie aux allures colorés et enfantines, Nintendo relance un grand classique GameCube. Pikmin est de retour sur Wii. Et ça va être bon...

    RépondreSupprimer